r2087.blog4ever.com

R2087 - LE BLOG

Réviser & ramener un véhicule : le Kit de survie

 

Rentrer par la route avec un véhicule ancien dont on ne sait rien, peut parfois être une véritable galère, si en plus la distance à parcourir est longue, la galère peut se transformer en cauchemar...

  

Voici ce que je prévois d'emmener si le véhicule convoité a un historique d'entretien, comment dire... ? flou !

  

  

La Caisse à outils :

  

Rien de particulier à dire si ce n'est qu'elle doit être assez complète (ce qui n'évitera pas malgré tout d'avoir laissé chez soit le truc indispensable... [loi de Murphy !] ).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne pas oublier l'indispensable pompe à graisse (graisseurs) et la seringue à huile (boite de vitesses, boite de transfert, ponts). Un thermomètre aussi peut s'avérer pratique...

 

 

 

 

En parlant de pompe : le truc tout bête : une banale pompe à pied pour faire les pressions avant de partir (ne pas être pressé...) ou en cas de fuite en rase campagne...

 

 

 

 

Quelques bricoles électriques (vis platinées, bougies, centrale clignotante, cosses, colliers nylon, etc...)

 

 

 

 

D'autres bricoles (colliers & ruban auto-vulcanisant pour réparer les durites, goupilles, graisseurs neufs [ça casse parfois ces trucs...])

Notez la cale de carburateur anti-vapor lock.

 

 

 

 

 

Les Fluides :

 

Graisse de bonne qualité et liquide de freins de marque connue...

 

     

 

 

Huile pour les transmissions et l'indispensable dégrippant...

 

 

  

 

 

Huile moteur (plus fluide que celle d'époque) et liquide de refroidissement (ne pas lésiner sur la qualité car les pouvoirs anti-corrosion sont meilleurs)

 

 

  

 

 

Les Pièces de secours :

 

 

L'indispensable joint de culasse au cas où...

 

 

 

 

 

 

Une pompe à eau, une courroie neuve et "au pif", un flexible avant de frégate (avec un peu de bol... mais je n'y crois pas trop...)

 

 

 

 

Une pompe à essence neuve (de SG2), mais il y a aussi une pompe d'origine d'occas' embarquée, ainsi qu'une membrane de secours.

 

 

 

 

Je ne suis pas très riche en allumeurs, mais ces deux-là fonctionnent alors ça devrait le faire...

 

 

 

 

Pas vraiment indispensable, mais il est là alors... le bocal de liquide de freins et surtout sa tétine caoutchouc neuve.

 

 

 

 

Pour le fun, et au cas où l'affaire soit conclue, je prendrai une culasse d'occasion pour le trajet du retour (tiens ça me fait penser que j'ai oublié la clef dynamométrique dans la caisse...). Je pense prendre aussi un arbre à cames déjà équipé d'un pignon céloron au cas où celui monté dans le camion me joue un sale tour (ça c'est la panne bête...).

 

 

 

 

Reste à croiser les doigts pour ne pas casser une transmission car là, c'est la vraie panne : rien en stock pour réparer...

  

Il me manque un truc : une bobine 24 volts.

Impossible d'en trouver une (les camions "essence" à part à l'armée ne courent pas les rues en ces temps de récession...).

  

Il faut donc que je prévoie en plus une bobine 12 volts et quelques mètres de fils pour faire un dépannage "de fortune" (moins ça coûte cher et plus c'est "de fortune" : vous avez remarqué ?)

  

Pour les freins : une bonne pince étau et du fil de fer : en cas de rupture d'un flexible, il suffit de pincer le flexible défaillant pour se dépanner sur 3 roues et rejoindre ainsi le garage le plus proche (à allure très modérée evidemment !)

 

Voili, voilou...

 

 

PS : Si retour de nuit, penser au sac de couchage : utile pour les pannes en rase campagne...   

  

 

 



02/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres