r2087.blog4ever.com

R2087 - LE BLOG

Le vrai prix d'un R2087

Acheter un R2087 ?

 

Oui, mais à quel prix... (Mise à jour : 09 mars 2016)

 

 

 

On trouve tout et n'importe quoi concernant les R2087 : Cela va l'innommable tas de ferraille (...), au véhicule en parfait état d'origine (ou restauré dans les règles de l'art), en passant par une foultitude d'engins dans des états plus ou moins fonctionnels (et plus ou moins bidouillés), ce, à tous les prix...

 

Quelques exemples de prix pour des véhicules entiers ou des pièces :  ICI

 

 

 

Un peu de mémoire et quelques notions rationnelles :

 

 

1er constat : 

 

Le R2087 n'est pas rare ; on peut trouver en permanence au minimum une bonne cinquantaine d'annonces sur les sites de ventes.

 

2ème constat :

 

Le R2087 n'est encore tout à fait un véhicule de collection ; cela tient à plusieurs facteurs qui sont :

 

- diffusion importante

- ancienneté relative

- aucune aura historique (comparé à une Jeep, un GMC ou un Dodge...

 

Ce qui précède fait que beaucoup de R2087 en vente, ont été utilisés comme bêtes de somme achetées à vil prix (on va y revenir...), et sont à ce jour usés jusqu'à la corde.

 

Il y a environ 10 ans, lors d'une bourse aux pièces, un marchand m'avait annoncé avoir acheté 4 ou 5 ans auparavant, quelques lots de R2087 torpédo aux Domaines aux prix unitaire de... 3000 Frs (449 € !!!).

 

J'ai moi même pu avoir à la même époque, un contact téléphonique avec la Légion de Gendarmerie de Castelnaudary qui vendait 10 lots de 1 pièce  (R2087) de mobilisation : ils sont partis entre 500 et 850 €uros chaque... (kilométrages : entre 1000 et 7000 km...état neuf / révisés...) ; j'en pleure encore...

 

Maintenant qu'on vient de se faire du mal, que dit le marché ?

 

 

L'offre et la demande :

 

On peut penser que c'est à peu-près l'équilibre (bien qu'il soit soit un peu défavorable à l'offre : pour s'en convaincre, voir les délais de ventes particulièrement longs pour un engin "moyen" vendu à prix "moyen"...)

 

Les beaux exemplaires en état d'origine deviennent rares ; malgré tout certains subsistent encore, stockés ici ou là avec plus ou moins de bonheur par des acheteurs de lots qui ne les ont pas ou très peu utilisés (de temps à autre, il "sort" un véhicule issus des stocks de mobilisation avec très peu de kilomètres, encore en plaques militaires..).

 

Sur ces relatives raretés, les travaux de remise en route peuvent parfois être mineurs, mais souvent ils sont conséquents (au moins concernant le freinage. Quant à les acheter sans carte grise, en espérant pouvoir les immatriculer à partir du certificat de vente des Domaines (qui bien sûr n'est pas à votre nom) : c'est mission impossible...

 

Concernant les autres véhicules proposés dans les annonces, il est à noter que l'état et le prix demandé sont à dissocier (on trouve des grosses "bouses" hors de prix, et de belles occasions très correctes à des tarifs raisonnables). 

 

L'éventail des tarifs :

 

De 500€ (tas de ferraille pour la pièce) à 4500€ (le torpédo du mégalo) ; voir beaucoup plus pour les doux rêveurs...

 

Acheter un prix ?

 

C'est la meilleure manière de réaliser une mauvaise affaire... Un camion "à restaurer" pour 1000 € par exemple, reviendra beaucoup plus cher une fois fini (même si vous réalisez les travaux vous-même, ce qui suppose : compétences, matériel, et temps disponible...), que le même en bon état, payé 1500 € ou 2500€ (sans compter le temps passé et les périodes de découragement...). 

 

Le bon compromis :

 

On peut considérer que l'éventail des tarifs "normaux" (et hors "affaire du siècle"), pour un camion, va de 1500€ (état "correct"), à 2500 € ("bon état").

 

La limite haute à ne pas franchir pour un camion en très bon état, est à mon sens de 3500€ (4000€ si repeint correctement). A ce niveau de prix, il doit être complet (lot de bord, kit pionnier), entretenu correctement, peu kilométré, très peu usé, bien chaussé et avec toutes ses bâches. Idéalement pour ce tarif, il est en "carte grise normale" (qui permet d'en conserver l'usage utilitaire le cas échéant...). 

 

L'exception qui confirme la règle étant le véhicule en état quasi neuf, ou restauré dans les règles de l'art (avec dossier) : là il n'y pas de règles car le marché est très étroit : peu de véhicules à la vente et de très rares acheteurs potentiels, prêts à investir un budget élevé qui leur permettrait par ailleurs de regarder vers d'autres véhicules plus interessants ou plus attirants... : bref, il faut trouver le client...

 

Majoritairement, privilégier un véhicule en état de rouler correctement.

 

 

Contrôle technique : 

 

Si vous achetez un véhicule en état marche,  il devra satisfaire au contrôle technique car ce dernier (qui devra être antérieur à 6mois), sera nécessaire pour réaliser l'immatriculation à votre nom. 

 

A noter que depuis novembre 2009, les véchicules en carte grise de collection, sont également soumis au contrôle technique périodique (tous les 5 ans).

 

Certaines Préfectures font du zèle : très souvent le CT ne devra pas faire mention de contre-visite, afin que la démarche de changement du titre de transport soit acceptée...).

 

Les cas particuliers :

 

Le très beau véhicule sans carte grise (mais avec papiers des domaines), issu des réserves de mobilisation et stocké correctement : de 1200€ à 1500€ au grand maximum (si il est en état de marche), avec signature d'un document de reprise en cas d'impossibilité d'immatriculation civile via la F.F.V.E. (se méfier : pourquoi le vendeur n'a-t'il pas fait les démarches si c'était "si simple" comme il le prétend... ?).

 

Attention, la F.F.V.E. n'a pas pour vocation à délivrer des certificats permettant de redonner une virginité à des véhicules de provenance(s) douteuse(s)"...

 

Le même sans papiers : 1000€ grand max. (dommage...).

 

 

Le Torpédo avec treuil :

 

 

Disons que c'est un plus qui renforce le look baroudeur du torpédo : plus-value de 500€

 

Cela dit, ce treuil peut s'avérer bien pratique pour dépanner les copains qui soignent leur peau grâce aux bains de boue...

 

 

 

L'ambulance :

 

Plus rare que le torpédo : plus-value de 600€ (mais attention à la corrosion des tôleries : la réfection d'un fourgon revient beaucoup plus cher que celle d'un torpédo...).

 

Le plateau à cabine tôlée

 

Encore plus rare que l'ambulance, son prix reste du niveau du torpédo, car il associe le côté moins "fun" d'une cabine fermée, au côté moins pratique du plateau.

 

Le tracteur d'aérodrome :

 


 

Egalement assez rare, c'est un véhicule à l'usage routier limité (poids du plateau à vide / réductions des transmissions). Sa valeur de marché s'établi à peu-près au même niveau que le torpédo. A noter que ce n'est pas un R2087, mais un R255

 

Le torpédo citerne :

 

Introuvable et à l'usage plus que restreint. Valable pour compléter une collection, histoire de posséder toutes les déclinaisons du R2087. Parfaitement inutile, et complètement indispensable. Pas de ventes connues / pas de cote.

 

Le torpédo atelier : (généralement issu du Génie ; voire de l'Infanterie) :

 

Très rare également. Véhicule intéressant, et éventuellement pratique. 2 projets de ventes connus (tarifs affichés : 2250 € pour le 1er (2012), en très bel état ; pas de prix pour le second à restaurer).

 

Le command-car :

 

Le St Graal...  Un peu comme la Citroën traction "22"

Pas de prix, pas de vente, et probablement plus rien d'existant...

 

 

Les Véhicules spéciaux :

 

Galion delorme.jpg

 

On sort un peu du cadre militaire, mais sans tomber dans la profusion de modèles divers carrossés pour le civil, la Sté DELORME a fourni aux administrations (dont l'EDF), des véhicules modifiés. En version 4x2, 4x4 sur base Goelette ou Galion, ces transformations sont aisément reconnaissables à leur double cabine, leur plateau bâché quelque peu raccourci (mais disposant d'un plancher parfaitement plat à contrario du torpédo), et très souvent à leur support à échelle en toiture.

 

Ces véhicules sont rarement en bon état et ne sont que peu recherchés du fait de leur côté un peu hybride. Peu pratiques pour celui qui recherche un plateau ou tel autre qui recherche un fourgon, ils restent intéressants en usage collection (déjà du fait de leur rareté), et méritent d'être sauvés.

 

Assez peu de transactions (donc pas de marché) : cela va du modèle à restaurer donné contre bons soins pour "débarrasser", à un tarif que l'on peut estimer proche de celui des torpédos pour un modèle restauré correctement. 

 

 

 

Les versions militaires en 4x2 (type R2065 par exemple)

 

Le plateau à cabine tôlée :

 

Très rare sur le marché / pas de prix / côte estimée à 2500-3000€ en bel état

 

L'ambulance : (plus rare que la version 4x4) :

 

20150905_175708_resized_1.jpg

 

Quasiment jamais ventes / 2500€ pour un exemplaire roulant (mais à reprendre) / de 3500€ à 4500€/5000€ pour un véhicule restauré (estimation, car très peu de véhicules à la vente)

 

Le véhicule "moyen", non roulant, mais avec papiers : (pour les R2087)

 

Torpédos  de 500€ à 1500€

Ambulances : de 1000€ à 2200€

 

Le véhicule "moyen" sans papiers :

 

Pas plus de 500€

 

 

L'épave avec papiers :

 

Pas plus de 500€

 

 

L'épave sans papiers :

 

300€ (en étant de bonne humeur), pour débarrasser le vendeur...

 

 

Les transformations non homologuées :

 

(Perkins par exemple) : à éviter ou alors acheter à prix plancher (et trouver un moteur 671)

Même chose pour le moteur 817 du SG2 => attention à la prise de risque (déchéance de la couverture d'assurance en cas de sinistre...).

 

Les transformations homoguées :

 

(on retrouve le Perkins) : disons que 200€ de plus-value est raisonnable (même si le moteur est HS)

 

 

La cascade de cartes grises :

 

2 CG à faire (ou plus) : acheter à prix plancher pour la pièce (quasi impossible à immatriculer à votre nom...)

 

N'oubliez pas que depuis la mise en place du système d'immatriculation S.I.V. (novembre 2009),

le contrôle technique d'un véhicule "non roulant" a été supprimé (très sympa pour les collectionneurs...). 

 

Imaginons un instant que vous deveniez propritétaire d'un véhicule à restaurer et dont la CG n'a pas été faite par l'ancien propriétaire (ça arrive plus souvent qu'on ne le croit...) ; il faut en théorie que :

 

- le véhicule soit remis en état de rouler par ses propres moyens (éventuellement l'amener au centre de contrôle sur un plateau, mais là c'est une chance sur deux de se voir refouler).

 

- une fois le véhicule passé au CT (même avec des défaut, ce n'est pas bloquant pour le certificat d'immatriculation), il faut que l'ancien propriétaire fasse la démarche d'immatriculation à son nom (je vous rappelle que vous avez payé le véhicule... : attention aux escrocs...). Il faut espérer que l'avant dernier propriétaire soit toujours (vivant, que son adresse soit la bonne, et qu'il soit d'accord pour établir un nouveau certificat de vente (parfois plusieurs années après la vente de son véhicule...) à la personne qui vous a vendu l'engin (vous suivez toujours ?).

 

- Après tout ça, seulement vous pouvez espérer pouvoir immatriculer votre "jouet"... (donc nouveau document de cession à établir par votre vendeur...

 

Bref, vous l'aurez compris : mieux vaut éviter d'acheter un véhicule non roulant si il n'est pas à jour en termes administratifs (et même là, le CT va vous bloquer pour l'immatriculation à votre nom, tant que le véhicule n'aura pas été vu au contrôle).

 

On est bien sûr clairement dans une volonté administrative qui cache son nom : l'épuration du parc de véhicules en mauvais état, par découragement des acheteurs potentiels. Cette mesure, fort adaptée à l'encontre des trucs improbables qui roulent tous les jours et qui sont dangereux, est une menace pour les collectionneurs et la conservation du patrimoine automobile...

 

 

 

Rester pragmatique...

 

 

Une règle de base :

 

Mieux vaut rater une bonne affaire plutôt qu'en faire une mauvaise...

(ça coûte moins cher..)

 

Ne pas s'enflammer, voir plusieurs véhicules, les essayer...

 

 

Notions de coûts :

 

 

Cela permet de calmer les ardeurs (les siennes et celles du vendeur) quant au prix à payer ou à proposer pour un véhicule...

 

Freins à refaire : au bas mot près de 600€ à 700€ si vous le faites vous-même (soit cylindres avant : 120€ pièce, maître-cylindre : 160€, cylindres arrière : 80€ pièce, liquide de freins : 15€).

 

Pneus à remplacer (4) : 600€ mini en neuf d'importation "exotique" (sans le transport ni le montage) ; beaucoup plus chez les spécialistes du TT. Carrément hors de prix chez un grand manufacturier Français... (400€ l'unité)

 

Moteur HS : si le bloc n'est pas fendu, compter 400€ de réfection si vous le faites vous-même en montant simplement un "kit coup de fouet" + pignon de distribution + un coup de peinture.

 

Pignon de distribution : env. 80€

 

Embrayage : le disque env. 80€ / le mécanisme : 150€ (si on le trouve...)

 

les bâches : introuvables : n'y pensez pas.... / un sellier ? : empruntez sur 5 ans pour payer la note...

 

La révision générale : toutes les vidanges et autres bricoles : 250€ 

 

Phare avant : env. 50€ pièce

 

Peinture complète : (faite par vos soins avec des ingrédients professionnels) env. 550€ / 600 €  selon les ingrédients et le niveau de détails (carrosserie seule ou intérieur cabine + châssis + intérieur benne...). Ces tarifs incluent : protection anci corrosion, apprêt garnissant, peinture, diluant, durcisseur, ingrédients divers tels que : papiers à poncer, brosses métalliques (châssis), etc... / Pour un fourgon sanitaire (ambulance) : compter environ 800€

 

Feu de blackout neuf : environ 50€ pièce (quand on en trouve...)

 

Régulateur : 50€ environ (pas évident à trouver en 24 volts)

 

Bobine : idem (et même commentaire)

 

Pompe à eau neuve : introuvable

 

Nécessaire de pompe à eau : env. 50 / 60€ (sur les bourses d'échanges)

 

Réfection du radiateur : 250 €

 

 

Il ne vous reste maintenant plus qu'à re-parcourir les annonces...

 

(Images en provenance d'Internet : Forum R2087 - Caradisiac (Forum auto) - IMCDB -)



23/12/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres