r2087.blog4ever.com

R2087 - LE BLOG

TRAINS ROULANTS => FREINAGE : Remplacer les mâchoires avant

 

 

Matériel nécessaire :


 

Douille de 14 / douille de 10 / tournevis / carré de 10

 

Douille spéciale pour l'écrou central (voir plus loin...)

 

Jeu d'emporte-pièces

 

Papier à joints

 

Ruban adhésif de masquage

 

Graisse pour roulements

 

Graisse Belleville graphitée

 

Graisse à freins

 

Essence ou nettoyant pour freins

 

Papier abrasif (grain 120 pour les tambours & grain 400 pour les cylindres)

 

Eventuellement : convertisseur de rouille / jeu de coupelles et caches-poussières 1 3/8

 

Cisaille à tôle

 

Aimant de mécanicien

 

 

Méthodologie :

 

 

Débloquer les écrous de roue, poser le pont avant sur chandelles, puis déposer la roue.

 

 

 

Ramener les exentriques de réglage des garnitures en position "0".

Pour ce faire, utiliser le carré de 10, et tirer à soi, vers le haut

Voir ci-dessous la méthode pour les tambours arrières, valable pour l'avant

 

 

A l'aide de la douille de 14, déposer les 5 écrous du chapeau de moyeu

 

 

Puis déposer la vis de blocage de l'arbre cannelé

 

 

A l'aide d'un maillet, tout en faisant tourner le tambour : décoller le chapeau de moyeu

 

 

Récupérer les cônes de blocage

 

 

Retirer le chapeau de moyeu

 

 

Retirer l'exédent de graisse

 

 

Défreiner le boulon de 10 en redressant les pattes de l'arrêtoir à l'aide d'un tournevis plat

ou d'un jet affûté / Retirer l'ensemble.

 

 

En s'aidant de l'aimant, déposer la rondelle de blocage perforée.

 

 

 

Derrière cette rondelle, il y a l'écrou de réglage de la containte des roulements

Et bien sûr, vous ne disposez d'aucune douille pour le déposer... (c'est la M.... !)

 

Qu'à cela ne tienne ! Un rapide bricolage (du type "réparation de Brousse"), et voilà

un outil qui va bien dépanner...  (on peut faire mieux en mécano soudure, mais bon...).

 

Il s'agit d'un anneau tout bête, dont l'une des faces a été rectifiée à la meuleuse, puis

percé et équipé de vis.

 

 

Voilà l'outil... (on ne rit pas !!)

 

 

A l'aide de la douille "spéciale Brousse", desserrer l'écrou central

 

 

 

Voici l'écrou...

 

 

Ca : c'est fait !!!

 

 

Déposer la rondelle d'appui du roulement en utilisant l'aimant

 

 

Puis terminer en déposant le roulement extérieur, de la même façon

 

 

Déposer le tambour

 

Si cela résiste un peu, s'aider de 2 des griffes de l'arrache tambour comme de deux poignées, et tirer ver soi (ne pas utiliser la vis de l'extracteur ou un marteau : cela détruirait le roulement !!!)

 

 

 Contrôler sommairement le plateau de frein et son ensemble de pièces

 

 

 

Pour le coup, les garnitures sont HS car imbibées de graisse...

 

 

 

C'est vraiment pas bien...

 

 

 

A celà, 3 causes possibles :

 

1) Bague d'étanchéité HS

2) Trop de graisse dans le bol d'accouplement-pivot du train avant

3) Cylindre de roue fuyard

 

Déposer les éléments de freinage comme suit :

 

Préalablement, protéger la fusée et le roulement intérieur des éventuelles poussières

 

 

 Retirer le ressort principal à l'aide de la pince

 

 

 

Ecarter les garnitures au niveau du cylindre de roue, puis les déposer en retirant le petit ressort.

Déposer les garnitures.

 

Vu que les cache-poussières sont craquelés, un contrôle des cylindres est nécessaire...

Déposer les cache-poussières

 

 

 

Et voilà la misère...

 

 

 

De ce côté ci, le piston est même bloqué...

 

 

 

Quant au cylindre de la roue opposée, ce n'est pas mieux...

 

 

 

Vu la difficulté à trouver des cylindres neufs, et leur prix (env. 120 € pièce),

on va essayer de sauver ceux-là...

 

Mais avant toute chose, procéder au nettoyage du plateau (essence ou nettoyant pour freins).

 

 

Si nécessaire, prévoir l'application d'un convertisseur de rouille

 

 

Très bizarre ce produit qui passe du blanc laiteux, au bleu, puis enfin au noir...

 

 

Spectaculaire ; non ?

 

 

 

Revenons à la réfection des cylindres de roues :

 

 

Méthodologie : (pas de photos ; désolé !)

 

Prévoir un peu de papier absorbant pour recueillir le liquide de frein (corrosif pour la peinture), qui va s'échapper du cylindre

 

1) chasser les pistons et les récupérer

2) chasser les coupelles (à remplacer par des neuves)

3) déposer le ressort

4) essuyer le cylindre pour retirer les boues et la rouille

5) Vérifier l'état de surface des pistons et du cylindre

 

Si l'ensemble n'est que superficiellement corrodé, procécer à un léger rodage :

 

Papier abrasif (grain 400) + liquide de freins (ou honnoir + liquide de freins)

Essuyer l'ensemble à l'aide de papier imbibé d'alcool à brûler

 

Remontage :

 

1) Huiler légèrement le cylindre à l'aide du liquide de freins

2) Ouvrir la vis de purge

3) Placer la 1ère coupelle dans le cylindre à environ 15mm de l'extrémité du cylindre (collerette tournée vers l'intérieur)

4) Enduire de graisse spéciale pour freins : l'extrémité du cylindre + le piston + l'intérieur du cache poussière

5) Monter le 1er piston dans le cylindre, puis poser le cache poussière

6) Placer le ressort

7) Placer la 2ème coupelle dans le cylindre, à environ 15mm de l'extrémité du cylindre (collerette tournée vers l'intérieur)

8) Monter le 2ème piston dans le cylindre, puis poser le cache poussière

9) Maintenir le tout à l'aide d'une pince à cylindres

10) Fermer temporairement la vis de purge

 

 

La graisse à freins

 

 

La coupelle et l'avant du cylindre graissé

 

 

Le piston graissé

 

 

L'ensemble remonté (avec coupelles neuves et cache-poussières neufs)

 

 

Graisser très légèrement (graisse Belleville au graphite), les emboutis de guidage des garnitures

(flèche rouge)  / noter au passage le détalonnage de la garniture (flèches bleues)

 

 

Graisser également le dessous des agraphes de maintien, et huiler très modérément

l'exentrique de réglage des mâchoires

 

 

Remonter les garnitures comme suit :

 

1) Accrocher le petit ressort aux 2 mâchoires

 

2) Positionner les mâchoires sous les agraphes en prenant soin d'engager les pions de poussée dans les piston du cylindre de roue

 

3) Accrocher le ressort principal à l'aide de la pince à freins

 

 

Retirer toute l'ancienne graisse et nettoyer le tambour

(essence ou nettoyant pour freins)

 

 

 

Déglacer la piste de frottement à l'aide de papier abrasif (grain 120)

(Attention ci dessous il s'agit d'un tambour arrière)

Essuyer la piste à l'aide de solvant (essence ou nettoyant pour freins)

 

 

 

Vérifier l'état de la piste et l'usure du tambour (là c'est nickel ! comme pour l'arrière)

 

 

 

Remonter le tambour et le maintenir centré // au moyeu (à l'aide d'un tendeur par ex.)

 

 

Graisser le logement entre les 2 roulements (100g de graisse)

 

Après avoir commencé par compter le nombre de coups de pompes pour obtenir 10g

sur la balance de la cuisine (!), j'ai laissé tomber... Une cartouche standard faisant 400g, on y met le quart, tout simplement... (on se complique parfois la vie pour rien...)

 

 

Evidemment, c'est un peu moins pratique qu'avec une pompe...

 

  

Nettoyer les différentes pièces du moyeu à l'essence

Les voici dans l'ordre du remontage

 

 

 

 Confectionner un nouvel arrêtoir à l'aide d'une cisaille à tôle

 

 

Monter le roulement

Si nécessaire, s'aider à l'aide d'un tube (portée sur la cage intérieure uniquement !)

 

 

Après le roulement, monter successivement :

 

1) La rondelle d'appui du roulement

2) L'écrou de réglage du jeu

 

Le réglage du jeu au tambour se fait à ce moment (voir méthode à la fin de l'article).

 

Puis :

 

la rondelle de blocage

L'arrêtoir et le boulon de 10

 

Rabattre les pans de l'arrêtoir et bloquer le boulon de 10

Graisser légèrement

 

 

Confectionner un joint pour le couvercle du moyeu

 

 

 

A noter que ce joint ne figure pas dans le MR ;  en revanche il existe bel et bien dans le PR (Va comprendre...)

 

 

Monter le joint neuf

 

 

 

Positionner l'arbre cannelé de manière à ce que l'échancrure de blocage soit en haut,

puis monter le couvercle de moyeu préalablement enduit de graisse (légèrement)

 

 

 

A l'aide d'un tournevis, ramener l'arbre vers le couvercle, de telle sorte que l'échancrure soit bien en face du trou prévu pour le boulon de blocage.

 

Poser le boulon avec sa rondelle Grover, le visser à la main sans le bloquer.

 

 

 

Enduire chaque cône de blocage d'un peu de graisse graphitée, puis les remonter,

ainsi que les rondelles Grover et les écrous de 14.

 

 

 

Quand les cônes sont en place, et avant le blocage définitif des 5 écrous du couvercle

de moyeu, serrer le boulon de blocage de l'arbre.

 

Serrer les 5 boulons du couvercle, et remonter la roue.

 

 

 

Voilà qui est fait !!!

 

 

Réglage du jeu au tambour :

 

1) Mettre des gants épais

 

2) Faire osciller le tambour en tapant sur la face avant (à côté des goujons),

avec les paumes des mains de droite à gauche et de haut en bas.

 

3) Visser l'écrou central

 

4) Recommencer l'étape N°2 jusqu'à atteindre un jeu nul.

 

5) Poursuivre le vissage de l'écrou central.

 

6) Contrôler le jeu une dernière fois.

 

7) Si tout est "OK", desserrer l'écrou central d'un 8ème de tour

 

Verrouiller la position de l'écrou central à l'aide de la rondelle de blocage, elle-même

immobilisée par le boulon de 10, muni de son arrêtoir.

 

 

Rendez-vous dans 50 ans...

 

 

Pour terminer :

 

Procéder au réglage des garnitures et à la purge du circuit si les cylindres ont été ouverts.

 

 



18/05/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres